Languedoc - Provence

Languedoc et Provence - Partie I

La fin de l'automne est arrivée. Chez nous, les températures s'abaissent chaque jour un peu plus vers zéro. Il est temps de prendre le soleil en France. Ce voyage nous emmène donc dans le sud de la France. Dans un large arc sud-ouest, nous voulons d'abord nous rendre en Languedoc, puis en Provence. Les prévisions météorologiques sont excellentes : pour la saison - début octobre - des températures très douces sont prévues pour les jours.

C'est le début de l'après-midi quand nous partons. Notre destination aujourd'hui devrait en fait se trouver près de Lyon. Ce serait une bonne distance de 400 kilomètres. Mais on se rend vite compte que ce n'est pas possible si l'on veut commencer cette fête comme prévu par un dîner agréable. Nous acceptons donc que nous n'irons pas aussi loin aujourd'hui et que nous changerons nos plans sans plus attendre. Nouvelle destination d'étape : Beaune. La place de parking dans la ville est pleine à craquer. Le beau temps automnal semble tenter de nombreux automobilistes à voyager.

Nous trouvons rapidement un très bon restaurant et la première soirée du voyage se termine bien.

Le début d'une nouvelle journée ne peut guère être meilleur qu'avec un Café au Lait fumant et un croissant croustillant. On les trouve tous les deux dans un petit Salon de Thé avec une pâtisserie dans la vieille ville de Beaune. Ainsi fortifiés, nous faisons une longue promenade dans la ville avant de reprendre la route.

Salon de Thé, Beaune
Beaune

Aujourd'hui, nous voulons visiter Paray-le-Monial, la petite ville avec sa belle basilique. Nous connaissons l'endroit grâce à nos précédents voyages, lorsque nous avons suivi le chemin de Jacob français.

La Basilique Sacré-Coeur de Paray-le-Monial est une copie à échelle réduite de l'abbatiale de Cluny. Depuis la fin du XIXe siècle, Paray-le-Monial, avec son église, est l'un des lieux de pèlerinage les plus visités de France. Les pèlerinages font référence à la vénération du Sacré-Cœur de Jésus, déclenchée par les visions de Marguerite Marie Alacoque dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Plus que la basilique, la petite chapelle La Colombière est la principale attraction pour les pèlerins.

Paray-le-Monial - Basilique Sacré-Cœur
Paray-le-Monial - Basilique Sacré-Cœur
Paray-le-Monial - Chapelle La Colombière
Paray-le-Monial - Chapelle La Colombière
Paray-le-Monial

Après un "Plat du jour" malheureusement très médiocre pour le déjeuner, nous continuons vers Charlieu, une petite ville non loin de Paray-le-Monial.

Dans le centre historique de Charlieu, on trouve encore de belles maisons anciennes à colombages avec des baies vitrées. L'abbaye bénédictine possède de magnifiques portes d'église romanes et un magnifique tympan au-dessus du portail d'entrée. Sinon, Charlieu semble plutôt rural et endormi.

Charlieu
Charlieu

D'un voyage précédent, nous connaissons un endroit merveilleux pour séjourner à Charroux, un petit village sur la route de Clermont-Ferrand. De là, nous aimerions prendre le chemin de fer à crémaillère pour remonter le Puy-de-Dôme demain.

Une fine bruine nous réveille. Les prévisions météorologiques étaient en fait prometteuses pour aujourd'hui. Nous pouvons apparemment prévoir le changement climatique pour plusieurs décennies, mais le temps ne fonctionne pas d'un jour à l'autre. Eh bien...

Il faut donc changer ses dispositions, car avec ces vues grises, il n'est pas logique de monter le Puy-de-Dôme. Nous nous rendons d'abord au village, achetons des croissants frais et des baguettes dans une merveilleuse boulangerie à l'ancienne, prenons un café dans le bar d'à côté et planifions la journée. Les prévisions météorologiques promettent un soleil pur et des températures agréables loin au sud. Nous décidons donc, surtout par temps de pluie, de continuer rapidement vers la Méditerranée.

Charroux
Charroux

Nous passons Clermont-Ferrand et nous nous dirigeons vers le sud sur l'A75 ("La Méridienne" et sans frais). Par le beau pont de Millau (péage), toujours impressionnant, nous nous rendons en Méditerranée jusqu'au Cap d'Adge.

Pont de Millau

Les prévisions météorologiques annoncent un magnifique ensoleillement et des températures de fin d'été pour les jours à venir. Et en effet : cette fois, les prévisions semblent exactes. Mais il y a un vent très, très fort.

Jusqu'à présent, nous ne connaissions le Cap d'Adge que comme un endroit où passer la nuit. Aujourd'hui, nous voulons explorer l'endroit de plus près. Du parking à la plage et aux falaises, il n'y a que quelques minutes de marche. Bien sûr, il y a aussi un café chaud en route. Le Cap d'Adge est assez éteint à cette époque de l'année. Les touristes des mois d'été ont disparu, un peu de tristesse se répand. De nombreux magasins et restaurants ont déjà abaissé les volets en métal lourd.

Dans l'après-midi, nous prenons un catamaran blanc comme neige pour une petite excursion le long des plages du Cap d'Adge à Adge, que l'on peut atteindre sur une petite rivière depuis la mer. Le vent souffle si violemment ici qu'il est parfois presque impossible de marcher le long de la rambarde du bateau.

Cap d’Adge
Cap d’Adge
Cap d’Adge
Cap d’Adge
Cap d’Adge
Cap d’Adge

De retour sur la terre ferme, nous poursuivons notre route à travers un paysage pigmenté de vignes, de châtaigniers et de cerisiers jusqu'au Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. Olargues est située dans l'arrière-pays de l'Hérault - une petite ville qui porte le label "Les Plus Beaux Villages de France".

Le village se blottit sur un plateau rocheux au-dessus d'une belle vallée qui s'étend à ses pieds. La ville médiévale a conservé son charme d'antan et se situe dans un bel environnement où la nature et l'architecture médiévale se marient parfaitement. Il y a de nombreuses maisons à colombages des XIIIe, XVe et XVIe siècles à admirer.

Olargues
Olargues

Non loin d'Olargues se trouve Minerve. Egalement une place de la liste "Les plus Beaux Villages de France". La ville cathare est située sur un éperon rocheux au-dessus d'une magnifique gorge de la Cesse, dans un paysage aride et stérile, accidenté par des gorges.

Minerve était l'une des célèbres cachettes des cathares ("les purs"), une dénomination chrétienne. Après un siège acharné, les défenseurs, affaiblis par la chaleur estivale et le manque d'eau, ont dû se rendre durant l'été 1210. Cependant, toutes les tentatives de conversion du Vatican ont été vaines. 180 cathares ont sauté volontairement sur le bûcher.

Aujourd'hui, Minerve est belle et romantique sous le soleil de la fin de l'automne. Les ruelles vous invitent à flâner dans la charmante ville. La seule aventure aujourd'hui est l'accès au parking du village. Avec le camping-car, vous suivez également les indications du parking. Sur une petite route encore bien praticable, vous descendez d'abord dans la vallée et remontez sur le côté opposé jusqu'au parking. Une partie séparée est réservée aux camping-cars, mais à ne pas utiliser sérieusement, car l'endroit est extrêmement tortueux et couvert d'éboulis.

Minerve
Minerve

Après la très agréable promenade à Minerve, nous empruntons une petite route sinueuse jusqu'au "Canal de Midi" à Le Port-Somail et trouvons un endroit agréable pour passer la nuit juste au bord du canal.

Le Port-Somail

Il y a un gros orage ce soir. Même le matin, le vent nous siffle au nez. Le service météorologique national a émis un avis de tempête pour aujourd'hui. La tempête est si violente que la conduite d'une voiture exige une concentration maximale. Nous avons parfois du mal à lutter contre la tempête. Pour les locaux, en revanche, tout cela ne semble rien de spécial, du moins nous ne trouvons aucune preuve d'une scène de route inhabituelle.

À quelques kilomètres seulement de la mer Méditerranée se trouve l'une de nos villes préférées en Languedoc : Narbonne. Cette ville d'art et d'histoire vieille de 2 500 ans compte deux bâtiments classés dans son centre historique : la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur et le palais des archevêques.

La particularité de la cathédrale de Narbonne des XIIIe et XIVe siècles est qu'elle est en ruine. Seul le chœur (chancel) a été achevé et sert maintenant de salle d'église. Le déclin économique de Narbonne au XIVe siècle, causé principalement par l'ensablement du port fluvial, a entraîné l'arrêt de la construction de la cathédrale. Mais ce qui a été réalisé est vraiment magnifique : le chœur fait 41 mètres de haut, ce qui en fait l'un des plus hauts chœurs gothiques du sud de la France ! 

Narbonne
Narbonne – Cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur
Narbonne – Cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur
Narbonne – Cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur
Narbonne

Malheureusement, nous ne trouvons pas d'endroit raisonnable pour passer la nuit à Narbonne. Mais à Narbonne-Plage, nous trouvons un endroit merveilleux pour passer la nuit.

Air de camping car Narbonne Plage

Lire la suite ...

fr_FRFR